Nous acceptons les propositions des collectivités, associations et organismes de France et d’Allemagne qui souhaitent contribuer à la semaine de la transition énergétique en janvier 2019.

Proposez votre action avant le 6 juillet pour participer au concours et pouvoir bénéficier d’un financement !

PROPOSEZ UNE ACTION

Clôture du concours d’idées le 6 juillet 2018 à minuit

Version Word du formulaire (attention : seuls les formulaires soumis en ligne seront acceptés, ce fichier est une version de travail).

yellow-triangles
CALENDRIER
  • Fin mars – 6 juillet 2018: soumission des idées au concours dans le formulaire en ligne sur le site – un email automatique de confirmation est envoyé
  • 7 juillet 2018 : Les idées qui remplissent les critères sont labellisées et mises en ligne sur le site web de la semaine
  • 7 juillet – 1er décembre : la soumission des idées continue dans le formulaire. Les idées labellisées sont mises en ligne au fur et à mesure de leur arrivée.
  • 9 – 31 juillet : Les visiteurs du site votent pour leur idée préférée parmi les idées labellisées mises en ligne. Celle qui recevra le plus de votes se verra décerner le « prix du public ».
  • 19 juillet 2018 : le jury se réunit à Karlsruhe et choisit une vingtaine de lauréats qui sont prévenus par mail
  • Septembre 2018: annonce des gagnants et remise des prix. Annonce du « prix spécial du public ».
  • Septembre/octobre 2018 : publication des lauréats au concours et d’un catalogue en ligne avec toutes les idées retenues
  • Novembre 2018 – Janvier 2019: Promotion locale, régionale et nationale de la Semaine de la transition énergétique et des actions par toutes les parties prenantes (les porteurs des actions, Energy Cities, Climate Alliance et les organisations partenaires de la Semaine)
  • 17-27 janvier 2019 de préférence (et jusqu’à mi-février) : semaine franco-allemande de la transition énergétique
  • Avant fin février 2019 :
    • Pour les lauréats
      • Envoi du compte rendu de la manifestation (modèle fourni) : déroulement, photos, nombre de personnes touchées, succès/imprévus, revue de presse, activités sur les réseaux sociaux, etc.
      • Envoi d’un récapitulatif de dépenses et envoi des factures pour les coûts éligibles.
    • Pour les actions labellisées : feedback sur le déroulement de la semaine (déroulement, photos, revue de presse, etc.)
  • À partir de mi-mars 2019 : Promotion des actions réalisées pendant la semaine sur le site.
CRITÈRES

Participez à la semaine franco-allemande de la transition énergétique …

La semaine franco-allemande de la Transition énergétique aura lieu du 17 au 27 janvier 2019.  Son objectif est de créer une émulation et de multiplier les actions de sensibilisation à la transition énergétique en France et en Allemagne. Toutes les idées qui remplissent les critères ci-dessous seront labellisées et promues dans un catalogue d’idées en ligne.

Qui peut participer à la semaine ?

La semaine s’adresse à toute personne morale disposant de son propre statut juridique, aux organismes à but non lucratif, à savoir: les collectivités territoriales françaises ou  allemandes, les agences locales de maîtrise de l’énergie et du climat françaises ou allemandes, les associations avec leur siège en France ou en Allemagne, les organismes publics français ou allemands (universités, écoles, rectorat…) et les organisations privées.

Les personnes physiques ne peuvent pas participer au concours.

Devenez lauréat du concours d’idées !

Qui peut participer au concours ?

Le concours s’adresse à tous les participants de la semaine excepté les organisations privées et les personnes physiques.

Critères de sélection des actions

Tout type d’action de sensibilisation à la transition énergétique peut être soumis. L’action devra de plus répondre aux critères suivants :

Critères obligatoires :

  • Avoir un caractère franco-allemand
  • Être réalisée de préférence entre le 17 au 27 janvier 2019 et au plus tard mi-février 2019 en France et/ou en Allemagne
  • Avoir une dimension grand public
  • Soumettre l’idée via le formulaire enligne

Autres critères importants :

  • Créativité et originalité
  • Facilité de réalisation
  • Réplicabilité par d’autres villes
JURY

Le Jury

Les meilleures idées seront sélectionnées par un jury indépendant qui se réunira le 19 juillet 2018 sur la base des critères précédents. L’engagement des partenaires de l’action dans la transition énergétique et la coopération franco-allemande sera également pris en considération.

Les membres du jury

Philippe Bovet, Journaliste indépendant

Philippe travaille depuis 1987 comme journaliste indépendant. Depuis 2005 il s’est spécialisé dans l’environnement et les énergies renouvelables. Il écrit pour la presse spécialisée dans ces domaines en France, en Allemagne et en Suisse. Pour partager sa passion de la nature avec le public, il a obtenu son diplôme de guide de montagne en 2015.

Il est reconnu comme expert depuis la publication de son livre « Écoquartiers en Europe » en 2009 aux Éditions Terre Vivante. Il a fondé et dirigé l’association « Les amis de l’EcoZAC de la Place de Rungis », pour le premier éco-quartier de Paris, achevé en 2012.

Actuellement il réside avec sa famille à Bâle, en Suisse.

Site web: www.alps-and-out.ch

Contact: philippe.bovet[a]bluewin.ch

 

Dominik Grillmayer, chargé de recherche à l’Institut franco-allemand de Ludwigsburg, Allemagne

Dominik Grillmayer est politologue, chargé de recherche et responsable des systèmes de protection sociale à l’Institut franco-allemand de Ludwigsburg. Il s’intéresse particulièrement aux processus d’ajustement politique que l’Allemagne et la France sont en train d’initier. Il s’agit, par exemple, des conséquences de la concurrence mondiale pour les sites d’implantation des entreprises sur la cohésion sociale de nos sociétés. Puisque le fonctionnement des modèles sociaux en France et en Allemagne se manifeste d’abord au niveau local, Dominik travaille également sur le développement urbain dans les deux pays. L’aspect durable prend de plus en plus d’importance dans cette discipline. Outre les questions économiques et écologiques, l’accent est mis avant tout sur le mode de vie. L’objectif n’est pas seulement de préserver la viabilité de nos villes, mais surtout de les rendre agréables, et donc de faire en sorte que le modèle choisi de civilisation soit adapté à l’avenir. En conséquence, la dimension sociale du développement durable est de plus en plus au centre de son travail.

Site webwww.dfi.de

 

Dr.-Ing Volker Kienzlen, Directeur général de KEA Klimaschutz- und Energieagentur Baden Württemberg, l’Agence pour la protection du climat et de l’énergie du Bade-Wurtemberg

Volker Kienzlen s’est intéressé aux domaines des techniques d’économie d’énergie et aux énergies renouvelables dès ses études aux universités de Stuttgart et du Colorado à Boulder, USA. Par la suite, il a travaillé pendant trois ans dans le domaine de la technologie de l’hydrogène-énergie et des problèmes électrochimiques qui en découlent.

M. Kienzlen a été responsable de la gestion de l’énergie de la ville de Stuttgart pendant plus de 14 ans. Durant cette période, il a piloté plusieurs projets de recherche sur la rénovation énergétique des bâtiments existants. Il était responsable du concept énergétique pour la mairie de Stuttgart, soit une surface de 12 000 m², et du parc de serveurs, ainsi que du concept énergétique pour l’hôpital Katharinenhospital qui compte 1 200 lits, et ceux de la bibliothèque 21, en cours de construction, et de la « städtische Galerie » (musée d’art moderne). 12 employés municipaux étaient en charge d’un total de 2 000 biens immobiliers dont les coûts énergétiques annuels s’élevaient à plus de 40 millions d’euros. En 1996, il était responsable du développement du plan climat au sein de l’administration. En tant que vice-président du groupe de travail « Efficacité énergétique », il a été à l’origine de nombreuses publications de l’Association de villes (Städtetag), dont des recommandations sur la gestion de l’énergie au niveau municipal. Il a été Président du groupe de travail « Energie » du Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE) en 2004 et 2005. Dans de nombreuses publications, il a notamment fait part de son expérience avec l’outil de financement « contrat de performance interne (Intracting) », qu’il a développé.

Depuis 2006, M. Kienzlen est directeur général de l’Agence pour la protection du climat et de l’énergie du Bade-Wurtemberg.

Site webwww.kea-bw.de

Contact: Volker.kienzlen[a]kea-bw.de

 

Marissa Walzer, Conseillère indépendante franco-allemande, Fribourg, Allemagne

Conseillère indépendante spécialisée dans le domaine de la transition énergétique, Marissa Walzer travaille avec des collectivités allemandes et françaises, des associations et des entreprises. Elle coordonne des stratégies axées sur les questions de changement climatique, les énergies renouvelables et le développement durable. Du côté français, Marissa accompagne les collectivités engagées dans le processus Cit’ergie en tant que « conseillère Cit’ergie » ainsi que les projets citoyens de type « Centrales Villageoises » et organise des journées d’études transfrontalières sur des projets exemplaires d’énergies renouvelables ou d’actionnariat participatif. Du côté allemand, Marissa organise des ateliers citoyens dans le cadre des « Integrierte Klimaschutzkonzepte » ou « Integrierte Quartierskonzepte ». Ayant créé sa propre structure, « Energie Europe », en 2015, elle travaille toujours en réseau ou en coopération avec d’autres experts dans le domaine de la transition énergétique. Marissa est membre du comité bénévole et ex-directrice de fesa, l’association pour la transition énergétique dans la région fribourgeoise, elle est membre du réseau tri-national TRION-climate e.V. et membre du réseau pour la transition énergétique CLER, ainsi que du réseau TEPOS. Géologue de formation et titulaire d’un MBA (Master of International Business Administration), elle a vécu, étudié et travaillé dans des environnements anglophones et francophones pendant plusieurs années. Elle vit avec sa famille à Fribourg en Allemagne.

Contact: mw[a]energie-europe.eu

PRIX DU PUBLIC

Prix du public

Toutes les idées soumises au concours d’idées (c’est-à-dire celles qui répondent aux critères et qui ont été soumises à temps) seront labellisées « Semaine franco-allemande de la transition énergétique » dès le 6 juillet 2018 et seront publiées sur le site internet de la Semaine. À partir de leur mise en ligne, le public pourra voter pour son action préférée ; l’idée qui reçoit le plus de votes recevra le « prix du public ».

PRIX

Remise des prix

Chaque lauréat au concours recevra un prix d’un montant maximal de 6 000€. En cas de coproposition (deux organisations porteuses de l’action, une allemande et une française), le prix pourra aller jusqu’à 12 000 € réparti entre les deux organisations porteuses. Tous les coûts nécessaires à la mise en place de l’activité sont éligibles, sous réserve de validation par les organisateurs.

Un justificatif pour les dépenses supérieures à 1 000€ sera demandé.

La remise officielle des prix aura lieu lors de la conférence de septembre à Paris. Les lauréats seront présentés sur le site internet de la semaine franco-allemande. Les lauréats au concours s’engagent à participer à la conférence  « Territoires pionniers de la transition énergétique en Allemagne et en France » en septembre à Paris. Les frais de transport et d’hébergement à la conférence de remise des prix seront pris en charge dans la limite de 400€.

LABELLISATION DES ACTIONS

Labellisation des actions

Les actions soumises pour participer à la semaine de la transition énergétique franco-allemande pourront être labellisées à partir du moment où elles répondent aux quatre critères obligatoires de sélection. Les idées labellisées « Semaine franco-allemande 2019 de la Transition énergétique » seront mises en ligne sur le site internet de la semaine dans le catalogue d’actions.

Les porteurs d’actions labellisées s’engagent à communiquer sur leurs actions en utilisant la charte graphique qui sera fournie par les organisateurs. En retour, les organisateurs de la semaine mettront en valeur les actions réalisées lors de la semaine par le biais de différents moyens de communication (retombées médiatiques, revue de presse, vidéos, etc.).

FAQ
Qui est l’ « organisation porteuse » de l’action ?

L’organisation porteuse prend en charge toute l’organisation de l’action, elle coordonne tout l’aspect logistique avec les partenaires éventuels. Si l’action est sélectionnée comme lauréate du concours d’idées, c’est l’organisation porteuse qui recevra le financement. L’organisation porteuse peut être un organisme à but non lucratif, à savoir: une collectivité territoriale française ou  allemande, une agence locale de maîtrise de l’énergie et du climat française ou allemande, une association avec siège en France ou en Allemagne, un organisme public français ou allemands (université, école, rectorat…,) ou une organisation privée. Toutes les autres organisations qui participent à l’événement sont des « partenaires ».

Combien peut-il y avoir d’organisations porteuses d’une action ?

Dans le cas d’une coproposition (voir ci-dessous), il peut y avoir deux organisations porteuses. Dans tous les autres cas il ne peut y avoir qu’une organisation porteuse.

Qu’est-ce qu’une coproposition ?

Une coproposition est une action obligatoirement portée par une organisation française et une organisation allemande qui sera organisée dans au moins une ville en France et au moins une ville en Allemagne.

Les copropositions soumises au concours d’idées peuvent bénéficier d’un financement allant jusqu’à 12 000€, réparti entre les deux organisations porteuses suivant le budget défini dans le formulaire en ligne.

VOUS POUVEZ NOUS CONTACTER

pour plus d’informations

Attention : seuls les formulaires soumis en ligne sont recevables